robinet
 
L'instabilité vésicale
 


Elle se manifeste par des contractions vésicales anormales qui provoquent des fuites d'urine fréquentes, diurnes ou nocturnes, précédées d'une sensation de besoin impérieux.

Voici trois exemples de questions en faveur de cette forme d'incontinence :

- Pouvez-vous vous retenir lorsque vous ressentez le besoin d'uriner ?
- Dans le cas d'une forte envie d'uriner, et d'avoir été obligée de vous retenir longtemps, avez-vous eu une perte d'urine sans notion d'effort ?
- Est-ce que le bruit, la vue, la sensation d'entendre de l'eau qui coule déclenche chez vous une envie d'uriner.

D'autres anomalies sont liées à l'incontinence, la mauvaise position de la vessie et aussi de l'utérus (descente, prolapsus).

Là encore, les accouchements difficiles sont incriminés. Mais une fragilité constitutionnelle aggravée par une constipation opiniâtre ou une obésité, peuvent avoir les mêmes conséquences.

Source : urinaire.com

Une des grandes causes d’incontinence urinaire chez la femme est l’instabilité vésicale, caractérisée par des contractions anarchiques et excessives des muscles de la vessie. Normalement, ces derniers ne se contractent que lorsqu’elle est pleine – les médecins disent en réplétion - signalant ainsi le besoin d’uriner. Dans l’instabilité vésicale ils peuvent se contracter à tout moment, même si la vessie n’est pas encore pleine.

Le besoin d’uriner devient alors imprévisible et impérieux, au point de provoquer parfois des fuites abondantes. D’autant plus d’ailleurs, que la fréquence des mictions, en petite quantité à chaque fois et de nuit comme de jour, s’accroît considérablement. C’est ce que l’on appelle la pollakiurie, évoquée en général lorsque le nombre des mictions est supérieur à 7 le jour, et 2 la nuit.

Ces symptômes ont un fort retentissement sur la vie quotidienne de la femme. En toutes circonstances elle doit anticiper la survenue d’un besoin impérieux, le risque d’une fuite et le cortège de gène et d’angoisse que cela entraîne. Bien que très invalidante, l’instabilité vésicale fait encore trop souvent l’objet d’un tabou. Il en résulte un retard à la consultation. Pourtant des traitements efficaces existent. Fondés sur l’association de médicaments et de séances de rééducation, ils apportent une nette amélioration des symptômes.

Source : Destination Santé 

 

 

 


<

Abonnez vous au flux rss du site
Un autre regard sur l'Incontinence avec urinaire.com

 

Les Fuites Urinaires
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte
les
principes
de la charte HONcode

Vérifiez ici



Les formes


Les fuites à l'effort
L'instabilité vésicale
L'incontinence mixte
L'énurésie

La forme neurologique

L'enfant et l'incontinence
L'hyperactivité vésicale

Solutions

La rééducation périnéale
La chirurgie
Les bandelettes TVT
Les médicaments
Le pacemaker
Les cônes
Les sondes périnéales
La cure d'incontinence
La neurostimulation
Test de votre vessie

Dialogues

L'auteur
Me contacter
Actualités

Forum
Liens utiles
Vos témoignages
Plan du site
Foire aux questions
Album photo
Les partenaires
Charte de confidentialité
Charte du forum

Articles

L'adénomectomie
Facteurs psychologiques

La continence
Prostate : implant
Le bilan urodynamique
La constipation
La prestation dépendance
Poil de Carotte - énurésie
Des guides pratiques
Les troubles vaginaux

Incontinence et vécu

Enquête Sofres
Le vieillissement
L'infection urinaire
Enfant et Propreté
» Tous les articles

Téléchargement

Calendrier mictionnel
Ménaupose et traitement
La chirurgie pelvienne
» Tous les téléchargements

Espace détente

le Sudoku en ligne
101 recettes chinoises
Le langage des fleurs
Tirage du Tarot
Les biorythmes

Les flux rss

Bien être
Opladis.be
Pour les 16-30 ans
Tous les flux

» Publicité

Tout sur l'incontinence avec SphereSanté

ANAMACAP
Urologie-chu-mondor
France-incontinence
Annuaire net-femme

 



twitter / kiwfranc


Bookmark and Share