La prestation dépendance ou la PSD

La  prestation dépendance

Le 28 novembre 1996 a été adopté par l'Assemblée nationale le projet de loi sur la prestation autonome destinée à rembourser aux personnes âgées dépendantes de plus de soixante ans les frais occasionnés par leur handicap.

Adoptée par l'assemblée nationale "la prestation spécifique dépendance" a pour objet d'aider les familles à faire face aux besoins des personnes âgées dépendantes lorsque leurs revenus ne permettent pas de se faire aider. La loi entre en vigueur dès le 1er janvier 1997.
Versée en nature elle répond à des conditions strictes d'âge, de degré de dépendance et de ressources. Elle peut être obtenue dans le cadre du maintien à domicile mais aussi pour les personnes accueillies en institution. Dans ce cas, la prestation est versée directement à l'établissement qui recueille son bénéficiaire.

 

L'évaluation de la dépendance est effectuée à l'entrée en établissement puis périodiquement.
Elle détermine ainsi, selon la tarification en vigueur, le montant de la prise en charge dont peut bénéficier la personne âgée.
Cette double possibilité élargit le domaine d'action de la prestation mais les conditions en font une mesure beaucoup plus limitée que le projet initial.
Le montant de la prestation sera plafonné à 655,53 euros.
- En effet, qu'elles vivent à domicile ou en institution, la prestation sera d'un montant maximum de 655,53 euros par mois et versée sous condition de ressources (1172,94 euros nets) comme l'actuelle ACTP ( Allocation pour tierce personne).
Cette prestation devrait toucher environ deux cent mille personnes.
- Elle sera accordée par décision motivée du maire du président du conseil général qui s'appuiera sur l'avis du maire de la commune de résidence du demandeur. La prestation spécifique dépendance ne sera pas cumulable avec l'aide à domicile ou l'allocation compensatrice accordée aux personnes handicapées.

- Le texte reste très flou sur l'évaluation de la dépendance du patient maintenu à domicile. Celle-ci serait effectuée par une équipe médico-sociale et devrait être de la responsabilité du médecin traitant. Il faut attendre les décrets d'applications pour connaître précisément les démarches à effectuer pour l'obtention de cette aide.
Une ouverture pour la prise en charge des palliatifs.
- L'article 13 du projet de loi précise qu'une part de l'allocation pourra être versée pour des dépenses autres que celles liées à la prestation de personnel, à savoir l'achat de produits liés au handicap et non pris en charge par la sécurité sociale, par exemple les palliatifs pour le nursing et plus particulièrement pour l'incontinence.
- L'aide effective reçue par la personne devra être prouvée et le versement de l'allocation sera organisé pour éviter au patient l'avance de frais engagés. Le cas échéant, elle pourra être versée directement au service d'aide à domicile.
- Les qualités requises pour apporter l'aide nécessaire aux personnes concernées par l'allocation dépendance ne sont pas définies par le texte.
- Les expériences menées dans douze départements depuis 1995 (Grille A.G.G.I.R. : Autonomie Gérontologiques Groupes Iso- Ressources) seront des références pour la mise en place nationale de cette prestation bien qu'elle semble n'être qu'une étape intermédiaire dans une politique plus large de prise en charge de la dépendance nécessitant des investissements financiers inenvisageables actuellement tant par les régions que par l'état.
Infirmières : un nouvel enjeu

Toutefois cette mesure risque de remettre en cause certaines interventions des infirmières libérales auprès des personnes âgées. Cet élément nouveau bien que concernant qu'un nombre limité de patients devra être pris en compte dans les projets d'évaluation de la dépendance, de suivi et de prise en charge des personnes âgées à domicile en cours d'élaboration par la commission de la nomenclature.

A savoir :

Si vous en étiez bénéficiaire, vous pouviez soit continuer à la percevoir, soit faire une demande d'allocation personnalisée d'autonomie (APA) auprès du président du conseil général. 

A compter du 1er janvier 2004, les bénéficiaires de la PSD n'ayant pas fait de demande voient leurs droits à l'APA automatiquement examinés. 

Pour plus de renseignements : Prestation spécifique dépendance (PSD) : fin de dispositif 

Le contenu du site est essentiellement informatif.
Sollicitez toujours l'avis de votre médecin pour toutes les questions concernant votre santé.

 

Réf. : Laboratoires P. Hartmann

Réactualisation : 10.12.2009

 

 

 

<

Abonnez vous au flux rss du site
Un autre regard sur l'Incontinence avec urinaire.com

 

Les Fuites Urinaires
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte
les
principes
de la charte HONcode

Vérifiez ici



Les formes


Les fuites à l'effort
L'instabilité vésicale
L'incontinence mixte
L'énurésie

La forme neurologique

L'enfant et l'incontinence
L'hyperactivité vésicale

Solutions

La rééducation périnéale
La chirurgie
Les bandelettes TVT
Les médicaments
Le pacemaker
Les cônes
Les sondes périnéales
La cure d'incontinence
La neurostimulation
Test de votre vessie

Dialogues

L'auteur
Me contacter
Actualités

Forum
Liens utiles
Vos témoignages
Plan du site
Foire aux questions
Album photo
Les partenaires
Charte de confidentialité
Charte du forum

Articles

L'adénomectomie
Facteurs psychologiques

La continence
Prostate : implant
Le bilan urodynamique
La constipation
La prestation dépendance
Poil de Carotte - énurésie
Des guides pratiques
Les troubles vaginaux

Incontinence et vécu

Enquête Sofres
Le vieillissement
L'infection urinaire
Enfant et Propreté
» Tous les articles

Téléchargement

Calendrier mictionnel
Ménaupose et traitement
La chirurgie pelvienne
» Tous les téléchargements

Espace détente

le Sudoku en ligne
101 recettes chinoises
Le langage des fleurs
Tirage du Tarot
Les biorythmes

Les flux rss

Bien être
Opladis.be
Pour les 16-30 ans
Tous les flux

» Publicité

Tout sur l'incontinence avec SphereSanté

ANAMACAP
Urologie-chu-mondor
France-incontinence
Annuaire net-femme

 



twitter / kiwfranc


Bookmark and Share